Focus

Piscine : l’engouement des Français se confirme !

Qu’elles soient enterrées ou hors-sol, les piscines ont su s’imposer dans l’Hexagone. En effet, avec un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros entre octobre 2015 et septembre 2016, la filière a fait un bond de 18% par rapport à la période précédente, selon les données publiées le 8 décembre dernier par la Fédération des professionnels des piscines (FPP). Le secteur a même réalisé son meilleur résultat depuis le début de la crise, car il faut remonter à 2007 pour trouver la trace d’un chiffre d’affaires plus élevé.

Gilles Mouchiroud, Président de la FPP, revient sur les clés de ce succès.

« Le marché de la piscine est un marché « météo sensible », et il est vrai que la météo des dernières années a encouragé les commandes. »

D’autres facteurs semblent expliquer les bons résultats du marché : « La recherche et le développement pour le marché de la piscine ayant été particulièrement performant ces dernières années, les professionnels du secteur ont su anticiper les demandes et répondre aux attentes des consommateurs. »

Ces nouvelles attentes, quelles sont-elles ? Selon Gilles Mouchiroud, « les consommateurs attendent aujourd’hui davantage d’éléments de confort comme le pilotage à distance ou le traitement automatique de l’eau. D’autres exigences telles que le degré de sécurisation, et la basse consommation énergétique ont également été prises en compte par les professionnels. ».

Le secteur a pu s’étendre au plus grand nombre, et la France va rester le premier marché d’Europe, avec 1,91 millions de piscines à la fin de 2016. En outre, les carnets de commandes ne cessent de se remplir pour les 6 premiers mois de l’année 2017.

Comme le rappelle Gilles Mouchiroud : « La piscine est rentrée dans les mœurs. Grâce à la concurrence et la baisse des prix, elle s’est démocratisée. ». Et puis, rajoute-t-il : « La piscine permet de passer des vacances chez soi, dans un environnement sécurisé pour toute la famille. ».

Dans un marché en plein essor, l’accompagnement des professionnels de la piscine est encore plus nécessaire. Selon Gilles Mouchiroud, l’offre de Franfinance est un véritable atout pour la vente : « Contrairement au prix, la question du financement est encore tabou. Bien souvent, c’est le même interlocuteur qui propose la vente d’une piscine et son mode de financement. Le professionnel doit être formé et accompagné, pour ne pas perdre la vente et faciliter la vie du consommateur ».

Fort de son expertise développée depuis plusieurs années sur le secteur de la piscine, Franfinance s’efforce de proposer des solutions pour développer la vente auprès des particuliers.

 

Toutes vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *