Focus

L’impact de la consommation responsable sur les ventes

Hausse importante des ventes de produits bio et de produits équitables, progression des énergies renouvelables, attrait croissant pour le local et le made in France : la consommation responsable touche tous les secteurs de l’économie, obligeant les entreprises à revoir leur stratégie marketing pour s’adapter aux nouvelles attentes des clients.

La consommation responsable est un comportement qui intègre le fait que les ressources sont limitées et correspond à un engagement civique. Exprimant une réelle défiance vis-à-vis des produits industriels et des entreprises en général, de plus en plus de Français se tournent vers des produits labellisés, éco-responsables ou éthiques. Ainsi, en 2016, les ventes de produits biologiques ont progressé de 20 % par rapport à 2015 et la filière du commerce équitable a augmenté de 42,8 %. D’après la dernière étude « La Vie Locale », les Français sont prêts à payer 5 à 30 % plus cher pour accéder à une alimentation de meilleure qualité et respectant des critères éthiques. Les consommateurs souhaitent aujourd’hui disposer de produits conçus dans des conditions sociales dignes, acquérir des produits ayant le moindre impact environnemental. Dans ce sens ils militent pour le recyclage et la réutilisation des matières premières.

Focus sur une nouvelle marque emblématique : « C’est qui le patron ! »
Connaissez-vous « C’est qui le patron ! » ? C’est une nouvelle marque qui révolutionne le marketing traditionnel. Concrètement, les consommateurs créent les produits qu’ils souhaitent. Des produits bons, sains, responsables et respectueux du travail des producteurs. Ces produits sont créés, et leur prix évalué, par un panel de 20 000 consommateurs, à travers un cahier des charges en ligne. Devant le succès fulgurant de son premier produit, le lait, la nouvelle marque étend sa gamme de produits : le lancement des pâtes est prévu en mars 2018, et de nombreux autres produits sont en cours d’élaboration : beurre, œufs, fromage blanc…

Engagement et prise de conscience

Ces nouveaux consommateurs veulent pouvoir signifier aux distributeurs leur refus de produits ne répondant pas à ces exigences. Aujourd’hui, le choix d’une marque n’est pas tant lié à son produit qu’à ses attitudes et aux engagements qu’elle prend.

Les entreprises l’ont bien compris ! Les consommateurs deviennent des consom’acteurs. Ils demandent aux marques de partager leur conscience des enjeux. Ils n’attendent pas d’elles qu’elles soient parfaites, mais qu’elles se positionnent sur une démarche de progrès.

Les marques s’engagent

Conscientes de leur responsabilité, de plus en plus de marques et d’enseignes s’engagent. Non seulement par obligation réglementaire mais aussi par conviction. Et la liste est longue : L’Oréal et le bio-recyclage des plastiques ; Auchan qui retire tous les produits de jardinage contenant du glyphosate. ; Danone offre le même congé maternité à toutes ses collaboratrices, dans tous les pays où la marque est présente et quelles que soient les réglementations locales ; Darty développe un partenariat avec les « Ateliers du Bocage », une entreprise d’insertion faisant partie du réseau Emmaüs réparant et donnant une seconde vie aux produits techniques mis au rebut. On pourrait aussi citer le partenariat de Castorama, Le Trèfle et Sopalin avec le WWF, celui de La Fnac avec le Secours populaire…Sans compter les fondations d’entreprise et les actions de Mécénat !

 

Toutes vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *