À la Une

Les Salons et Foires : des rendez-vous d’affaires très prisés

Le nombre de Salons et Foires, destinés aux professionnels ou au grand public, ne cesse d’augmenter en France comme à l’étranger. Et tous les secteurs d’activité sont concernés : agriculture, industrie, services, tourisme, vins, etc. Pourquoi les entreprises sont-elles de plus en plus nombreuses à exposer ? Les résultats sont-ils à la hauteur des investissements réalisés ? Le point sur un secteur d’activité méconnu.

Régulièrement, les Salons, Foires et Congrès les plus importants font la une de l’actualité : le salon de l’agriculture, le mondial de l’auto, le salon nautique de Paris, le salon de l’aéronautique et de l’espace, au Bourget, Foire de Paris, Maison & Objet, la Fiac, etc.  La liste est longue ! Réputés à l’échelle internationale, ces manifestations attirent plusieurs centaines de milliers de visiteurs et des centaines d’exposants. Destinés aux professionnels ou au grand public, parfois les deux, ces manifestations connaissent un succès sans cesse renouvelé. Et il en est de même pour les manifestations régionales ou thématiques, moins connues mais tout aussi courues, comme le salon du mariage, le salon du cheval, le salon du vintage, Produrable, le SIAL, etc.

Selon l’UNIMEV (Union Française des Métiers de l’Évènement)*, on recense près de 1 600 Salons et Foires chaque année en France. Ces manifestations attirent près de 21 millions de visiteurs dont un million de visiteurs étrangers.

Le poids économique de la filière « Salons et Foires » est évalué à près de 5,8 milliards d’euros et 120 000 emplois annuels créés ou maintenus en France, dont 3,9 milliards d’euros et 86 000 emplois plein temps à Paris et en Ile-de-France. Un secteur d’activité donc très dynamique et utile pour l’économie !

On comprend mieux pourquoi les entreprises, toutes tailles confondues, participent régulièrement à ces manifestations commerciales qui se réinventent régulièrement et se professionnalisent d’année en année : offres exclusives, tarifs promotionnels, organisation de nocturnes, conférences, conseils d’experts gratuits, ateliers de démonstration, navettes gratuites, visites guidées…Tout est fait pour attirer les visiteurs et faire des affaires ! Un pari gagnant- gagnant pour les exposants et les visiteurs.

Ainsi, Foire de Paris a attiré plus de 460 000 visiteurs en douze jours en 2018. Les 1 700 exposants ont réalisé un chiffre d’affaires de 222 millions d’euros. Enfin, le panier moyen par visiteur s’élève à 542 euros. Le chiffre d’affaires généré en douze jours place Foire de Paris à la 5ème place des centres commerciaux en France.

Sur Batimat, le salon international de la construction, le taux de satisfaction global atteint 90 % sur le salon et le nombre d’exposants, plus de 1 700 en 2018, ne cesse de grandir.

Au Mondial de l’auto 2018, qui a dépassé le million de visiteurs, 75% des exposants sont satisfaits, avec 75,5% d’intention de participer avec certitude à la prochaine édition.

 

Des accélérateurs stratégiques et commerciaux

Le nombre, la taille et la notoriété des salons organisés en France offrent des opportunités commerciales aux entreprises françaises et étrangères. Chaque année, les salons sont générateurs d’affaires pour 84% des entreprises exposantes. Ils permettent aux professionnels qui y exposent de signer près de 18 millions de contrats et de réaliser plus de 30 milliards de chiffre d’affaires.

La fidélité des entreprises est la preuve de l’efficacité de ces manifestations commerciales. Ainsi, les 42 000 entreprises qui exposent dans des Salons et Foires en France participent en moyenne à 5 manifestations par an. Ces entreprises placent les Salons et Foires en première position des outils de promotion en termes de coût-efficacité, devant internet et les visites des commerciaux !

La majorité des entreprises viennent prioritairement exposer sur les salons et foires pour des objectifs commerciaux : prospecter et recruter de nouveaux clients ; entretenir une relation commerciale avec les clients existants ; vendre et prendre des commandes pendant l’évènement ; établir des devis et les conclure après l’évènement ; lancer un nouveau produit ou se développer sur un nouveau marché.

Néanmoins, certaines d’entre elles privilégient des objectifs d’image : renforcer leur image auprès de journalistes et des concurrents, observer et analyser la concurrence et le marché, assurer une veille sur leur secteur d’activité, développer ou nouer des partenariats ou encore profiter de l’impact médiatique de l’évènement pour annoncer la signature d’importants contrats.

En conclusion, les Salons et Foires présentent un double intérêt pour le pays organisateur et les entreprises : ils participent activement au rayonnement et à l’attractivité de la France et des territoires, avec des retombées économiques et des emplois. Ils sont aussi un puissant générateur d’affaires pour les entreprises. Même à l’ère du digital, la rencontre face à face reste une nécessité. Les Salons et Foires sont le seul média qui permet simultanément de promouvoir les produits et marques, répondre aux questions des clients et prescripteurs, argumenter les objections, conclure, rencontrer de nouveaux prospects et resserrer les liens avec le réseau, la presse et le marché. Nul doute que les Salons et Foires ont encore de beaux jours devant eux, quelle que soit la conjoncture économique.

 

* UNIMEV : l’unique organisation professionnelle représentative des acteurs de la rencontre professionnelle, regroupe plus de 400 adhérents

Toutes vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *